Dès le 21 septembre au Théâtre de l’Essaïon à Paris !  👉 Réservations

Résumé du spectacle

Une petite fille de 8 ans quitte Paris pour Conakry, ville lointaine.
Il paraît que c’est au milieu du désert. 
Entre la France et la Guinée, il y a 6 heures d’avion et un océan de larmes.
Un départ, une traversée, une arrivée.
Ce voyage initiatique va la bouleverser et la marquer définitivement.
Elle, qui devient blanche en posant ses yeux sur des Noirs.
On vit le choc des cultures à travers les yeux de cette enfant ébahie. Ses peurs et ses appréhensions, ses difficultés à comprendre et à s’intégrer, ses joies du quotidien, ses rencontres inattendues, sa fascination pour la vie d’ailleurs.
Et puis l’amour d’un continent qui vivra en elle pour toujours.

Ecrit et interprété par Lou Lefèvre
Mis en scène par Elise Maître
Découvrez la bande annonce !

Genèse

Tarmacadam est né d’une histoire vraie, celle de Lou (auteur et comédienne).
Le contexte était là. Restait le prétexte pour le raconter.
Alors en 2015, quand Vincent Farasse, professeur du Conservatoire Hector Berlioz, pose comme consigne d’exercice :
« Quelle est votre source ? », c’est l’occasion pour elle d’écrire les premières lignes du texte.

“Le 28 décembre 1998 j’ai appris la définition du mot Tarmac : abréviation de tarmacadam”
Sur les bancs de la classe, Elise (metteur en scène), attentive, se souvient… Elle a elle-même connu l’expérience du départ. Quand elle avait 5 ans, ses parents partent vivre en Israël.
Elles ont ce point commun d’être parties ailleurs, loin, petites filles.
En attendant de concrétiser leur voeu commun, elles se lancent dans l’écriture d’une petite forme théâtrale pour enfants présentée dans la continuité du spectacle Gulliver de Karim Bel Kacem joué à La Colline. C’est la première fois qu’elles jouent devant des enfants, et c’est une révélation. Le spectacle jeune public leur inspire une foule d’inventions sur la langue, le texte, le son, la scénographie.
En janvier 2018, elles rouvrent le cahier d’écolier dans lequel Tarmacadam somnolait.
C’est le début de leur (ré)création.

Le mot de l'auteur

J’ai longtemps séché face à cette question vague et si précise en même temps “c’était comment l’Afrique ?”.
Comment raconter dix années passées en Afrique entre 8 et 18 ans ?

Comment raconter qu’à 8 ans, j’ai redouté ce départ de Choisy le Roi et appréhendé cette arrivée à Conakry, comme 10 ans plus tard, j’allais redouter mon départ de Bamako et appréhender mon arrivée à Paris ?
Comment raconter l’intensité de vie qui coule là-bas : la puissance de l’instant présent, l’autre rapport au temps, la pudeur des sentiments troublée de l’impudeur de l’expression des sentiments ?

Comment raconter que mes racines sont en France et dans cette partie ouest de l’Afrique ?
Je ne peux pas raconter l’Afrique que j’aime sans raconter l’Afrique qui me fait peur et qui m’a bouleversée, car ce sont les différentes facettes de ce voyage.
Tarmacadam est né pour ça.
Il fallait des images, des mots, de la poésie, de la musique, de la danse pour raconter.
Un spectacle qui donne le temps des étapes du voyage.

Lou Lefèvre

Le mot de la metteur en scène

Tarmacadam raconte un départ, une arrivée, et une acclimatation source d’une joie intarissable. C’est le récit d’un voyage initiatique, celui après lequel on n’est plus jamais le même. Comment ce que l’on traverse, voit, rencontre enfant questionne notre identité et nous change à jamais ?

Boubou, petite fille de 8 ans, nous raconte son monde à sa hauteur, la démesure de ses appréhensions comme de ses joies. Les étapes de son voyage intérieur l’amènent à déconstruire les images préconçues, les clichés véhiculés en Europe au sujet de l’Afrique.

Son discours est, malgré elle, à deux niveaux, celui dans lequel les enfants de cet âge se reconnaissent et celui qui résonne chez les adultes. De la peur de l’ailleurs, à la peur de l’autre en passant par l’angoisse du changement, cette petite fille traverse des émotions universelles.

Il ne faut pas grand chose quand on est enfant pour raconter une histoire. Une valise, un atlas, et ses yeux d’enfant. Boubou redessine l’espace et nous donne à voir les paysages qu’elle traverse. L’imaginaire du spectateur est en éveil, et les accessoires, les sons et les musiques – tous venus d’Afrique – sont les voies de cette transmission.

Tarmacadam met à l’honneur la francophonie et l’immense communauté qu’elle crée. A des milliers de kilomètres, des gens qui pensent n’avoir aucun point commun parlent la même langue, et ce n’est pas rien. Présenter Tarmacadam en 2018, c’est aussi parler des bienfaits des rencontres entre les cultures et des joies que cela peut procurer.

Elise Maître

A propos de Lou - Auteur et comédienne

Lou Lefèvre est née en 1990 à Paris. Elle y grandit jusqu’à ses 8 ans, avant de s’envoler pour la Guinée, puis le Mali.

Elle fait ses premiers pas sur scène au Centre Culturel Français de Bamako, dans une adaptation de Huit femmes, de Robert Thomas. Cette expérience collective avec cette joyeuse troupe métissée et le travail de la langue dans ce pays, haut lieu de la Francophonie, lui donneront définitivement le goût du théâtre et du spectacle vivant. Après son bac passé au Lycée français Liberté, elle rentre à Paris pour faire une prépa HEC qui la mènera à l’Ecole de commerce de Reims. Spécialisée dans le management culturel, elle travaille dans plusieurs sociétés de production de films à Paris.

Et c’est en 2013 qu’elle décide de quitter cette voie sage, pour la voix du cœur : elle entre au Cours Cochet, puis se dirige vers le Conservatoire Hector Berlioz (Paris X), où elle rencontre Elise Maître. Ensemble, elles jouent, écrivent et initient de nombreux projets de création.
Lou complète sa formation par de l’assistanat mise en scène, sur le film La Vénus à la fourrure de Roman Polanski, puis sur la pièce d’Aziz Chouaki, Esperanza, m.e.s Hovnatan Avédikian au Théâtre National de Nice.

De juin à novembre 2017, elle joue Christina dans Traits d’union, de Murielle Magellan, m.e.s Marie Caroline Morel, au Théâtre de l’Essaion. En 2018, elle joue Sonia dans Oncle Vania, d’Anton Tchekhov, m.e.s Philippe Nicaud, d’abord au théâtre de l’Essaion, puis au Festival d’Avignon au Théâtre des Corps Saints.
Elle écrit des histoires inspirées de sa vie, de sa famille, de ses rencontres.

A propos d'Elise - Metteur en scène

Elise Maître, est née en 1994, à Toulouse. A 5 ans, elle part vivre deux ans en Israël puis revient s’installer dans le Vaucluse où elle grandit et profite d’horaires aménagés pour faire du théâtre au sein de son école.

Après l’obtention de son baccalauréat, elle vient étudier à Paris en classe préparatoire littéraire. La spécialisation en théâtre lui permet d’aborder une théorie exigeante et d’accumuler un riche parcours de spectatrice. Elle poursuit ses études à l’université de Nanterre, au sein de la licence « Humanités et arts du spectacle ».

En parallèle, elle intègre le cours de formation du comédien de la compagnie Le Vélo Volé, dont elle deviendra l’assistante pour le festival d’Avignon en juillet 2015 ; puis à la rentrée suivante, elle intègre le Conservatoire Hector Berlioz (Paris X) en art dramatique. Elle y enrichit sa formation notamment grâce aux cours d’interprétation de Vincent Farasse, et aux ateliers d’écriture de plateau de Marion Delplancke. C’est au conservatoire qu’elle rencontre Lou Lefèvre, ensemble elles tissent des liens autour de la création et de l’écriture.

En 2018, Elise Maître joue dans Les Fugitifs de et mis en scène par Léo Thomas, au théâtre El Duende à Ivry-sur-Seine. Elle rejoint également le projet de Clément Lejeune, metteur en scène d’Andromaque de Racine, qu’elle assiste à la direction d’acteurs.

A 23 ans, elle se rapproche des enfants et de l’enseignement en créant des ateliers d’improvisation théâtrale hebdomadaires dans plusieurs écoles du 19ème arr.  Un temps de création pour les enfants mais aussi d’écoute de l’autre.

Presse

Ils parlent de Tarmacadam !

Télécharger le dossier de presse

Calendrier & Infos

Distribution
Ecriture et interprétation : Lou Lefèvre
Mise en scène : Elise Maître
Scénographie : Julie Mahieu
Avec la voix de Soro Solo
Création sonore : Olivier Kaba
Création graphique : Simon Jacquin
Chargé de diffusion : Ulysse Penincq

Site internet : François Truong

Infos complémentaires
Public : tout public à partir de 6 ans
Durée : 1 heure

Contact artistique 
bonjour@tarmacadam.fr

Contact diffusion
ulysse-diffusion@hotmail.com

 

Calendrier

Dates à venir :
A partir du 21 septembre 2019 : Théâtre de l’Essaïon, Paris IVe

Dates passées :
3 novembre 2019 : Fondation Good Planet, Domaine de Longchamp
25-26-27 juillet 2019 : Festival Nous n’irons pas à Avignon à Vitry-sur-Seine (94)
20 juillet 2019 : Médiathèque de Biarritz (64 200)
18 mai 2019 : Salle des fêtes de Suze (26 400)
28 décembre 2018 : Médiathèque Louis Aragon, Stains
16 septembre – 31 décembre 2018 : Théâtre La Cible, Paris IX
20 juin 2018 : Ecole Notre Dame de Lourdes, Paris XX

Avis de spectateurs